In Memoriam...

Jacques CREBASSA nous a quittés.

Ses obsèques ont eu lieu le 26 mars 2004, à Paris (XX°), en présence de notre drapeau et d'une délégation de l'amicale.

C'était un de nos plus anciens, artificier depuis 1945... C'était aussi l'un des tout premiers à figurer sur notre annuaire des web-pétardiers...


 


carte du combattant

 


Légion d'honneur

(cliquer sur les images pour les agrandir)


Merci à son épouse d'avoir bien voulu nous faire parvenir ces photographies et ces quelques lignes retraçant sa vie :

- né en 1925 à Tunis d'un père militaire
- entré en 1938 aux Enfants de Troupe, école des Andelys évacuée vers Béziers en 1940.
- en 1942 transféré au "Centre BAYARD" à Audinac les Bains (Ariège), école que venait de créer le futur général GAMBIEZ, alors commandant.(en fait personne ne semble connaître réellement la finalité de ce centre, peut-être destiné à éviter le STO à ceux qui allaient avoir 18 ans)
- en août 1943 Jacques et quelques camarades (3 ou 4) organisent leur passage en Espagne. Je crois qu'ils ont volé des couvertures, des chaussures et je ne sais quoi pour payer les passeurs qui n'ont d'ailleurs pas tenu toutes leurs promesses. Le Colonel COMPAIN qui partageait cette équipée en parlerait mieux que moi. Ils ont marché près de 48 heures en passant par le Mont Vallier (2500m) et, bien entendu, en évitant les patrouilles allemandes. Dès leur arrivée en Espagne, ils ont été incarcérés à la prison de Lérida où ils ont connu brimades, vermine de toutes sortes et surtout la faim. Le séjour dans cette prison a été très bien décrit dans un numéro de "LA CHARTE", il y a un an ou deux. Après 2 ou 3 mois, ils ont été "échangés" contre un sac de blé que les Américains donnaient aux Espagnols pour chaque futur combattant récupéré.
 - engagé dans l'Artillerie dès son arrivée au Maroc fin décembre 1943, il est embarqué pour l'Italie en juin 1944 puis pour Toulon en octobre 44. Il participe ensuite à la Campagne de France (front des Alpes) puis à la Campagne d'Alsace., le tout comme chauffeur de 2ème classe (Dodge ou GMC)
- en mars 1945, muté au Matériel, il suit ses premiers cours munitions
- brigadier du 01 03 1945 - br.chef du 01 04 1945 - MDL 16 06 1945 - MDL chef 15 11 1945
- stage de 8 mois à Bourges pour l'obtention du "Brevet Supérieur Artificier" en sept 1946.
- affecté dans différentes compagnies ou bataillons Munitions aux FFA jusqu'en 1948 dont la Cie du Capitaine RAMIÈRE qui l'incite fortement à préparer Coëtquidan. Il est alors détaché à l'école de Langenargen, puis admis à l'ESMIA. "Promotion Général FRÈRE"
- il en sort en 1950... et dans le Matériel.
- ensuite 1 an d'école d'application à Fontainebleau puis qques mois dans une CRM à Reims et, volontaire pour l'Indochine; il arrive à Saïgon début avril 1952. Successivement responsable du dépot mu de Tourane, commandant le détachement du matériel du secteur de Dong-Hoï , puis inspecteur mu.du Nord Annam. Et c'est comme inspecteur qu'il a été très gravement brülé en mai 1954 en détruisant une très grande quantité de poudres et de munitions récupérées ou déteriorées. Rapatrié sanitaire en aoüt 54, il n'a repris du service qu'un an plus tard en préparant le Certificat Technique à Fontainebleau en 1955/1956
- affecté à la DCM bureau mu de 1956 à 1959 il a participé activement à la conception et à la mise en place de la gestion mécanographique des munitions.
- capitaine (cadre des Ingénieurs du 01 07 1958)
- école d'État-Major en 1959 / 1960
- affecté de nouveau à la DCM Bureau mu de 1960 à 1964, puis à la DSM des FFA de décembre 1964 à juillet 1969 comme chef du Bureau mu. Pendant cette période, il a fait un stage de 6 mois à l'EOST à Paris.
- Ingénieur Principal du 01 07 1965
- affecté EMAT 1er bureau août 1969
- quitte l'Armée en juillet 1970 après 27 ans de service, pour une 2ème carrière dans une société d'ingénierie de 1970 à 1983 en qualité d'Ingénieur en Organisation et Manutention.


années 60...

 


inspection de la 733 avec


IG Maréchal (en 66-67 ?)

 

(cliquer sur les images pour les agrandir)

retour au sommaire